Mars

Observer la planète Mercure

Mars est identifiable parmi les autres planètes par sa couleur rouge et ses calottes glacières aux pôles.
Deux fois plus petite que la Terre (son diamètre mesure 6794 km), elle tourne sur elle même en 24 h 40 mn.
Sa rotation complète autour du Soleil s’effectue en presque 2 ans (1 an et 321 j).

Son axe de rotation est incliné de 24° donc elle connaît quatre saisons similaires à celles de la Terre (dont l’axe est incliné de 23,5°).
Les calottes glacières aux pôles régressent en été et se renforcent en hiver (étant chacune dans un hémisphère différent, quand l’une régresse l’autre se renforce).
Le reste de la planète est un désert rouge orangé : une immense étendue de sable et de roches, figée dans une immobilité glaciale, baignée par une atmosphère impalpable. L’air martien est en effet mille fois plus raréfié que celui de la Terre. Il est composé presque exclusivement de dioxyde de carbone (CO2) : impalpable et irrespirable.

Ephémérides de Mars

Ephemerides de la planete mars La Planete mars

Planète non visible ce mois-ci

Ephémérides

Visibilité

Satellites de Mars

Mars possède deux satellites : Phobos et Deimos. Avec un diamètre moyen de 21 et 12 km respectivement, ils ne sont que deux cailloux à l’échelle du système solaire et ne sont évidemment pas visibles par un amateur depuis la Terre. Phobos boucle son orbite en moins d’une journée martienne. Depuis Mars il semble tourner à l’envers se levant à l’Ouest et se couchant à l’Est, phénomène unique dans le système solaire.

 

 

Nom Distance moyenne de Mars (km) Période de révolution (h) Dimensions (km) Masse (1012 t)
Phobos 9 400 7,6 27x21x19 10
Deimos 23 500 30 15x12x11 5

Observation : Mars dans le ciel

Mars est facilement reconnaissable dans le ciel par son éclat rouge. Sa luminosité varie significativement sur une période de deux ans (voir Visibilité de Mars en 2014). Elle est très brillante aux oppositions, quand elle est le plus proche de la Terre (voir le tableau des oppositions ci-dessous). Elle est alors facilement identifiable dans le ciel. Cependant, toutes les oppositions ne se valent pas: les orbites de la Terre et de Mars autour de Soleil ne sont pas des cercles parfaits (on dit que les orbites sont excentriques), pour cette raison, la distance Terre-Mars est différente d’une opposition à l’autre. Ainsi quand l’opposition a lieu en été, Mars atteint une magnitude de -2,8 un diamètre apparent de 25″, elle est alors à moins de 60 millions de km. En revanche, quand l’opposition se réalise en hiver, Mars plus éloignée a une magnitude plus faible et un diamètre apparent plus petit.

Tableau des oppositions de Mars
Date Distance Terre-Mars (millions de km) Diamètre apparent Magnitude
Janvier 2010 99 14,1″ -1,3
Mars 2012 101 13,9″ -1,2
Avril 2014 92 15,2″ -1,4
Mai 2016 75 18,6″ -2
Juillet 2018 58 24,3″ -2,8
Octobre 2020 62 22,6″ -2,6

La meilleure opposition se réalise plus précisément en Août. Pour profiter pleinement de cet événement, il vaut mieux se situer dans l’hémisphère Sud. En effet, les planètes à l’opposition sont hautes dans le ciel à minuit en Août dans l’hémisphère Sud alors qu’elles sont basses dans l’hémisphère Nord.

Observation : Mars au télescope

Au télescope, Mars est un disque orange, complètement rond aux oppositions. La quantité de détails que vous pourrez observer sur Mars dépend grandement de la stabilité du ciel nocturne et de la taille de votre télescope. Un télescope de 115 mm est suffisant pour observer la plupart des détails suivants.

Tout d’abord, recherchez les calottes glacières au pôles Nord et Sud, vous devriez les voir même dans une ciel instable. La calotte qui recouvre le pôle Sud est légèrement plus grande. Pour une observation meilleure des calottes, utilisez un filtre vert clair.

Comme Mars a une rotation un peu plus lente que la Terre, il faut observer Mars sur une période d’un mois et demi à la même heure pour l’avoir vue en entier. Dans les meilleures conditions d’observation (les étoiles ne scintillent pas dans le ciel), on observe des taches plus sombres sur la surface de la planète. La plus évidente a une forme triangulaire qui pointe vers le Nord, ou plutôt une carte de l’Inde à l’envers. Cette région s’appelle Syrtis Major.

La fine atmosphère de Mars est à l’origine de nuages et tempêtes de sable parfois visibles au télescope. Des nuages blancs et fins se forment dans la région des volcans au Nord de l’équateur. Quatre immenses volcans de plusieurs dizaines de km de haut se situe dans cette région. Les vents dévié par ces hautes montagnes transporte de l’air humide des plaines chaudes de Mars jusque dans la haute atmosphère. L’humidité gèle et les nuages se forment. Observez ces nuages avec l’aide d’un filtre bleu. Les vents créent aussi des tempêtes de sable de dimension planétaire ! Des flocons de rouille fins comme de la farine sont alors soulevés et peuvent rester des semaines dans l’air. Ces nuages rouges obscurcissent la surface de la planète. Un filtre rouge permet de repérer ces tempêtes.

Ne vous attendez pas à observer tous ces détails dès la première nuit d’observation. Il faut d’abord vous habituer à l’image de mars et profiter des quelques moments où la turbulence du ciel faiblit pour repérer petit à petits les différents détails.